Quick Links

10 histoires en vedette

  1. Naissance d’une université

    James McGill, le fondateur de l'Université McGill

    Doyenne des universités montréalaises, McGill a été fondée en 1821 grâce à un legs d’un important marchand écossais, James McGill.
    En savoir plus...


  2. Des années fastes sous la gouverne de Sir John William Dawson

    Sir John William Dawson, principal de McGill de 1855 à 1893

    Durant ses 38 années comme principal, Sir John William Dawson a réinventé McGill et en a fait une université capable de rivaliser avec les meilleurs établissements du monde. Son dévouement envers McGill ne se limitait pas aux seuls programmes d’enseignement, comme l’atteste le magnifique campus que nous connaissons aujourd’hui, fruit en grande partie de son patient travail d’embellissement.
    En savoir plus...


  3. Le monument aux morts de guerre jamais construit et le campus qui ne fut jamais

    Édifice commémoratif de guerre

    Au fil des ans, les architectes ont proposé différents projets d’aménagement de la partie inférieure du campus. Il fut notamment question d’un gymnase avec façade sur la rue Sherbrooke et d’une imposante tour pour la bibliothèque Redpath. Voici, datant des débuts de McGill, un petit échantillon de grandes idées mortes sur la table à dessin. Partez à la découverte du campus imaginaire qui aurait pu devenir réalité.
    En savoir plus...
     


  4. La naissance de trois sports

    football à McGill

    McGill est un centre de formation intellectuelle et un lieu d’échange d’idées. Mais le labeur intellectuel, si dur soit-il, doit périodiquement laisser place aux plaisirs, notamment à ceux des exercices du corps, qui ont toujours été très à l’honneur à McGill. Alma mater de grandes équipes sportives et de nombreux athlètes et entraîneurs étoiles, McGill a aussi joué un rôle clé dans la naissance de trois sports majeurs.
    En savoir plus...


  5. Fondation du Collège Macdonald

    Collège Macdonald

    Depuis sa fondation il y a un siècle, le Campus Macdonald a révolutionné l’enseignement agricole et fait essaimer dans le monde des milliers de diplômés pourvus d’un savoir-faire sans pareil, prompts à se retrousser les manches et riches de souvenirs amassés dans un établissement hors de pair.
    Une révolution rurale
    En savoir plus...


  6. Les femmes entrent à McGill et tracent la voie

    Les femmes de McGill

    C’est en 1884 que les premières étudiantes ont été admises à McGill, grâce à l’appui de Donald A. Smith (futur lord Strathcona), en l’honneur de qui elles seront pendant des décennies surnommées « donaldas. » Elles n’allaient toutefois pas tarder à se distinguer dans tous les domaines, si bien qu’en 1912 McGill nommait la première professeure d’université du Canada en la personne de Carrie Derick, généticienne pionnière et auteure du tout premier cours de génétique et d’évolution.
    En savoir plus...


  7. Quelques idées nées à McGill qui ont changé le monde

    Des idées qui changèrent le monde

    Depuis 190 ans, McGill est un milieu fertile pour les pionniers intellectuels dont les découvertes et les idées ont changé le monde.
    En savoir plus...


  8. Bonus : de faux mcgilliens

    McGillois fictifs

    Certains des diplômés les plus remarquables de McGill —de hardis médecins, de brillants savants, des aventuriers internationaux — n’ont en fait jamais existé! Faites connaissance avec ces personnages de télévision, de cinéma et de roman, tous diplômés fictifs de McGill…
    En savoir plus...


  9. Les fondements de la chirurgie cardiaque moderne

    Maude Abbott

    Lorsque Maude Abbott (B.A.,1890, MCDM, 1910) s’est jointe au Département de pathologie de McGill, la chirurgie était impuissante à réparer un cœur endommagé. Dans le cadre de son travail comme conservatrice adjointe du musée de médecine de McGill, Maude Abbott recueillait et étudiait les cœurs de sujets décédés d’accidents cardiaques et fouillait les dossiers médicaux à la recherche de signes de maladies de cœur, cataloguant méticuleusement les anomalies constatées lors des autopsies. En 1936, elle publiait le fruit de ce travail dans son Atlas of Congenital Cardiac Disease, jetant les fondements de la chirurgie cardiaque moderne.
    En savoir plus...


  10. S’affranchir du destin génétique

    Moshe Szyf

    Deux chercheurs de McGill travaillant de concert, Moshe Szyf et Michael Meaney, ont découvert que notre code génétique — la structure séquentielle même de notre ADN— est pratiquement insensible à tous les facteurs environnementaux, sauf les rayonnements à fortes doses. Toutefois, l’expression de gènes individuels dans cette séquence peut être modifiée en permanence par des facteurs en apparence anodins comme le régime alimentaire ou la façon dont les autres nous traitent. Une fois l’effet déclenché, un groupe de molécules appelées groupe méthyle se fixe au centre de commande du gène et active ou désactive en permanence la fabrication de protéines essentielle au bon fonctionnement de chaque cellule de notre organisme. Cette découverte marquante a démontré que nos gènes peuvent être modifiés par des facteurs présents dans notre mode de vie et qu’il est donc possible de s’affranchir de son destin génétique.
    En savoir plus...



McGill University, 1991-Present« 1991 à ce jour
Trois diplômés de McGill sont mis sur orbite, cinq étudiants sont élus au Parlement du Canada, la vie d’une petite fille est sauvée et le développement durable gagne McGill.


Read about McGill PioneersPionniers de McGill »
Brenda Milner signe une découverte inédite sur la mémoire humaine et les travaux de Sir William Osler révolutionnent l’exercice de la médecine.