Historique

Depuis que le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS) a entrepris la restructuration de son réseau au début des années 2000, les quatre facultés de médecine de la province assurent la coordination et la prestation des soins tertiaires, l’enseignement, la recherche et l’évaluation des technologies.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le plan du MSSS répartit la province en quatre Réseaux universitaires intégrés de santé (RUIS), chacun étant desservi par l’une des quatre facultés de médecine : l’Université McGill, l’Université de Montréal, l’Université de Sherbrooke et l’Université Laval.  Tous les RUIS ont pour mandat de contribuer à la coordination des soins de santé tertiaires, à l’enseignement et à la recherche offerts par chaque faculté de médecine et ses hôpitaux d’enseignement.

Dans le cas du RUIS McGill, il s’agit du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), de l’Hôpital général juif, du Centre hospitalier de St. Mary et de l’Institut universitaire en santé mentale Douglas.

En 2003, le RUIS McGill a cherché à comprendre les besoins et les attentes de la population dans chacune des régions faisant partie de son vaste territoire.  La communication et la collaboration ont été des facteurs déterminants dans notre succès à relever les nombreux défis auxquels nous faisions face. Notre territoire comprend 1,8 million de personnes réparties dans 7 régions. Les déterminants de la santé — tels que le revenu, l’éducation, les environnements sociaux  et le soutien social, les services de santé disponibles et la culture — varient selon les régions. À cela s’ajoute la pénurie de professionnels de la santé, un problème distinct qui requiert ses propres solutions.

Depuis la fondation du RUIS McGill, nous avons travaillé à offrir de nouvelles occasions d’apprentissage, à  promouvoir la formation des résidents en régions, à accroître les compétences en télésanté, et à mettre sur pied une coordination clinique. Ceci permet aux patients de recevoir leurs traitements aussi près que possible de leur domicile en tenant compte des ressources et de l’expertise disponibles. Nos objectifs demeurent les mêmes : être un exemple en matière de soins tertiaires, de recherche, d’enseignement et d’évaluation des technologies et aider à améliorer la santé et le bien-être de tous les Québécois.